Construire un hôtel à insectes

Profitez de la période hivernale, lorsque les travaux sont réduits au jardin, pour concevoir vous-même, très  facilement, un hôtel à insectes que vous placerez dans un endroit abrité des grosses intempéries.

En créant  ainsi un environnement favorisant l’équilibre entre un nombre varié d’espèces végétales et  un nombre d’espèces animales, vous encouragerez la biodiversité dans votre jardin.
Ces espèces animales amies nous aident à  lutter contre les organismes nuisibles. 

Il peut s’agir d’oiseaux, de reptiles, de batraciens, de mammifères, d’insectes qui se nourrissent ou qui parasitent les ennemis de nos cultures. Il faut donc chercher à les attirer car ils nous apportent une aide précieuse.Les principales espèces utiles sont les suivantes : l’araignée, la belette, le carabe doré, la coccinelle, la chauve-souris, la couleuvre, le crapaud, la chrysope, la guêpe parasite, la grenouille , le hérisson, le lézard, la musaraigne, l’oiseau, le rapace, la punaise, la syrphe...


Étapes pour la construction d’un hôtel à insectes :

- fabriquez l’ossature en bois en la renforçant suffisamment ,suivant le plan joint
- prévoyez une couverture imperméable ( ardoises par exemple )
- installez l’ossature à son emplacement définitif avant de la remplir. Surélevez l’ensemble d’environ  10cm pour le maintenir à l’abri  de l’humidité . Pour éviter qu’il ne tombe,fixez le sur un mur ou une clôture ou le stabiliser par des pieux de bois enfoncés dans le sol .
- disposez les matériaux pour constituer les refuges des insectes : rondins de bois , briques creuses, pailles, tiges de bambou , tiges creuses, pomme de pins
- de préférence placez l’ensemble dans un endroit abrité du vent et au soleil

Quels matériaux pour les insectes

- paille ou bois : ce matériau pourra accueillir les jolies chrysopes dont les larves se nourrissent de bien des parasites
- tiges de bambous : elles  servent d’abri  aux  osmies , des abeilles  solitaires qui pollinisent les premières fleurs des arbres fruitiers, dés le mois de mars .
- pots de fleurs retournés et remplis de foin cela attire les perce-oreilles qui aiment les nuisibles comme les pucerons.
- planchettes de bois  entassées où viendront se loger  des insectes xylophages qui participent à la décomposition du bois mort.
- fagots de tiges à moelle : comme la ronce , le rosier , le sureau , offrent des abris pour les syrphes et autres hyménoptères.
- briques : elles sont appréciées des osmies ( abeilles solitaires ) .
- planchettes bien rapprochées et abritées elles attirent les coccinelles qui viennent y passer l’hiver . leurs larves consomment énormément de pucerons.

Hébergez ces hôtes utiles et peu exigeants qui sauront vous remercier dès le printemps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire